07 novembre 2015 ~ 0 Commentaire

Histoire du F-CCFV (4ème partie)

La suite de l’histoire de notre F-CCFV est plus classique, il est remis en état de vol et volera encore beaucoup à Saint-Auban.

En 1966, le saumon d’aile gauche est trouvé déformé lors de la visite annuelle, et les bords de fuites des gouvernes sont légèrement abîmés. Rien de grave.

Début janvier 1968, le FV est en attente de modification de la timonerie d’ailerons.

Le Breguet est ensuite convoyé vers Castelnaudary ou il subit une révision générale qui se terminera le 7 novembre 1969, date à laquelle il rejoint le centre de la montagne noire. Il y restera jusqu’à la fin de l’année 1972. On le retrouve ensuite à Saint Auban.

Au mois de juin 1975, il rejoint de nouveau Castelnauday pour effectuer une nouvelle « Grande Visite » qui se termine le 5 décembre. Des défauts au niveau de l’entoilage contraignent à la réfection de celui-ci sur les deux ailes. Le FV est alors à Saint-Auban.

1978, les cellules vieillissent et le FV employé en montagne est soumis à de fortes contraintes mécaniques dues notamment au vol en  sous-ondulatoire (ceux qui en ont fait comprendront ce que je veux dire…). Résultat le cadre 12 présente des faiblesses et doit être contrôlé sur toute la flotte. Cette vérification montera que le cadre du FV n’est pas au mieux (voir cliché ci-dessous). Fort heureusement il sera refait, une réparation que je contrôlerai pour m’assurer que depuis tout ce temps tout va bien de ce côté là. Les travaux se déroulent du 08 mai au 14 juin 1979. La dernière visite du planeur aura lieu le 01 juillet 1980 à Saint Auban, Rien d’inquiétant n’était alors à signalé.

La suite des événements sont à la fois heureux et malheureux. En effet la machine sera remise à Aero-Retro à Saint Rambert d’Albon. Il semble que le planeur restera stocké là il semble que ce soit durant cette période que l’ensemble de ses instruments de vol « s’évaporent ». Quelques sangles su harnais EFA 602, ainsi que les casquettes des tableau de bord et la poignée d’évacuation avant disparaîtront également. D’un autre côté – et c’est là le côté heureux de la chose -, le planeur est resté dans son jus, rien n’a bougé depuis son dernier vol le 27 novembre 1980 date à laquelle il est arrêté en attente de GV.

En 2001, Jean Molveau achète le planeur en l’état et le stocke. Je le découvrirai il en septembre 2013 et l’acquérais au printemps suivant. Dans ses pérégrinations, la machine aura subi quelques dommages structuraux.

Actuellement le FV est stocké en attente de restauration. Je m’emploie à acquérir peu à peu, les outillages, certaines pièces et la matière nécessaire aux travaux, avant de lancer ceux-ci.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Blog du niveau intermédiaire |
FAUCONNERIE DE L'AIN |
Percetakanl1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au tilleul bleu
| Scampibijoux
| Poule Mouillee